La curation de contenus pour accélérer le développement des talents

Au royaume de l’information, le renseignement est roi !

Pour demeurer agiles et compétitives, les organisations doivent s’informer en continu et apprendre sans cesse. Alors comment capitaliser sur ces flux d’informations pour en dégager des renseignements utiles et comment créer une culture d’apprentissage en continu ? La curation bien sûr !

Le plus souvent, les organisations font uniquement de l’apprentissage continu avec des méthodes d’enseignement formels : cours, séminaires, conférences, livres, ou encore webinaires. Pourtant, avec la digitalisation des contenus, l’information est disponible sur les smartphones de tous les cadres et de tous les professionnels.

Mais c’est quoi la curation ?

La curation existe depuis les débuts du social bookmarking et les flux RSS. Il était possible d’enregistrer des sources, liens et articles avec des catégories puis de les partager.

La curation est la collecte sélective de contenus pertinents en relation avec une thématique pour composer un corpus cohérent de sources, d’information, de connaissances et de renseignements utile à un individu, une équipe, une communauté.

La curation permet en premier lieu de collecter ou  dejuxtaposer des contenus en relation avec le contexte. Dans un second temps, elle donne l’opportunité d’annoter et d’élaborer des analyses, des recommandations et des synthèses. Les curations peuvent avoir une portée ludique, scientifique, commerciale ou stratégique.

La curation dans les organisations est utile à deux niveaux :

  1. la curation corporative pilotée par certains départements (RH, Marketing, Opérations)
  2. et la curation individuelle. Les outils de curation digitaux permettent la contribution des membres de la communauté de curation (commentaires, annotations, boutons de partages, tags).

“La curation remplace le bruit par la clarté. Et c’est la clarté de votre choix : ce sont les informations  en qui vous avez confiance qui vous aide à trouver les bonnes informations" Steven Rosenbaum in Curation Nation (2011).

La curation présentée par www.curarta.com

La curation présentée par http://www.curarta.com

Pourquoi la curation devient une compétence pour les cadres ?

  • L’environnement "VUCA"  se caractérise par de nombreux changements, soudains et instables. Voir mon précédent billet. L’information se renouvelle. Les contenus se multiplient et ils favorisent l’apprentissage rapide de nouveaux concepts, de nouvelles tendances et de savoir-faire émergents. Quant aux connaissances de bases, elles sont de plus en plus disponibles en ligne et parfois gratuitement.
  • La surinformation nous menace de confondre le bruit des vrais changements. L’abondance nous pousse à écouter une source plaisante pour nous détourner d’une analyse pertinente.
  • Les réseaux sociaux ont fait exploser les canaux de communication traditionnelle. L’information circule selon de nouveaux réseaux d’influence et de partage. Facebook, Twitter, LinkedIn et Google+Page débordent la communication institutionnelle des organisations et démocratisent les contenus de formation. Les formateurs et les consultants n’ont plus le monopole du savoir et du contenu (voir mon article sur l’avenir de la consultation).
  • Chacun devient responsable de sa formation continue. Se mettre à jour, se situer dans son besoin en connaissances et d’assimiler rapidement de l’information de qualité n’appartient plus seulement à l’organisation.
  • La vision globale, la pensée "intégrative", la sérendipité et l’innovation font partie des compétences dans organisations agiles.
  • L’influence des dirigeants et des professionnels devient un indicateur de performance. L’influence née de la vision, de l’expertise, de la pertinence et de la qualité de la communication. (Voir votre score d’influence Klout)
  • Apprendre se démocratise à la vitesse de la lumière. L’éducation est partout. L’e-Learning, le m-Learning, le Web Vidéo Learning (YouTube Channel, Khan Academy), les podcasts sur iTunes, les contenus éducatifs sur ITunes U et maintenant les MOOC (Coursera, Udacity, ou edX) facilitent l’accès continu et mobile à l’information et l’apprentissage.
  • Orchester tous ces contenus d’information devient une nécessité. Les Custmer Relationship Management (CRM), les Intranets d’entreprises, les Réseaux Sociaux d’Entreprises (Yammer, Chatter, IBM Connections), les Wiki et Blogs internes aux entreprises, les Talents Management Systems (TMS) et les Learning Management Systems (LMS) captent et diffusent de l’information plus ou moins structurée et éducative.
  • Les entreprises ressentent le besoin de synthétiser et d’orienter ces contenus pour à la fois forcer les employés peu curieux à les considérer dans leur lecture de leurs écosystèmes mais aussi à les aligner avec des contenus pertinents.

Les différentes formes de curation

Dans son article sur la curation, Rohit Bhargava définissait les 5 formes de curation :

  1. L’aggrégation de contenus : Collecter des contenus pertinents en lien avec un sujet spécifique pour le lecteur. Certains contenus ont un commentaires, une présentation ou non.
  2. La chronologie ou les listes : Classer par date de parution des contenus sur un sujet dont la progression de la réflexion ajoute de l’information au sujet traité.
  3. Le Mash-up : Juxtapose des contenus variés sous un angle inattendu pour créer un nouveau sens à ces contenus.
  4. La distillation : Simplifier l’information pour la rendre accessible en retenant l’essentiel des contenus.
  5. L’élévation : Ajouter des commentaires et des analyses qui prolongent les contenus pour donner des renseignements aux lecteurs.

Ces 5 stades sont aussi ceux des étapes d’apprentissage : découvrir, sélectionner, lire, annoter, mémoriser, conceptualiser, expliquer, créer. La curation est donc une forme digitale de nos bibliothèques personnelles et des centres de documentation professionnelle.

La curation pour le développement des compétences peut être organisée par les départements RH sur certains sujets spécifiques. Dans cette optique, les responsables cherchent à capter les meilleures sources et à les diffuser proactivement.

Mais l’idéal est d’offrir à chaque employé ou en petit groupe la formation à l’usage d’un outil de curation pour son besoin personnel ou pour le partager à son équipe ou un groupe plus large interne et externe. Selon les étapes de carrière ou les période de l’année, le temps de curation peut satisfaire plusieurs besoins :

  • Connaître son milieu, les tendances et les signaux faibles (veille).
  • Accéder à des informations, des connaissances procédurales, des réglementations et de l’actualité (tri, acquisition).
  • Annoter, contextualiser, analyser, comparer, intégrer de nouvelles connaissances.
  • Partager à ses communautés ses trouvailles et ses analyses.
  • Transférer, transmettre des connaissances.

Les stratégies d’accélération de développement du talents par la curation

  • La curation est basée sur une sélection des meilleures sources et des contenus les plus pertinents. Un bon curateur sera une personne curieuse et ouverte, capable d’apprentissages informels et de sens critique pour retenir les contenus importants.
  • Le curateur ajoute une couche d’analyse et d’informations verbales ou textuelles pour expliquer ses choix, pointer l’information clé à retenir et fera une analyse qui est mise en contexte avec l’organisation.
  • Le corpus de connaissances permet aux lecteurs qui consultent d’acquérir rapidement des informations utiles sur un sujet et de s’approprier ce qui fait du sens pour eux dans leur milieu de travail.
  • La communauté d’apprentissage consulte, commente, apprécie et enrichie les corpus de connaissances.
  • Les stagiaires, les jeunes recrues, les experts, les analystes, les personnes exposées aux risques et aux aléas des marchés et de la réglementation devraient être les curateurs de première ligne. La veille et l’analyse de leur milieu font partie de leur activité.
  • Les interactions sur les réseaux sociaux internes, le partage d’informations et les analyses sont des processus qui demandent une gestion du changement. Par petits groupes et avec certains influenceurs internes, les initiatives doivent toucher le quotidien des utilisateurs.
  • Les gestionnaires de la formation, les gestionnaires d’acquisition de talents, les managers et certains professionnels travaillant sur les informations stratégiques de l’entreprise devraient être les utilisateurs pilotes.
  • Les formateurs et les chefs d’équipe pourraient utiliser les outils de curation pour préparer, suivre et prolonger les temps traditionnels d’apprentissage individuels et en groupes.
  • Les clients, fournisseurs et partenaires peuvent apprécier collaborer ou accéder aux corpus de curation. Certaines entreprises proposent d’ailleurs en accès libre plusieurs contenus. La collaboration et le partage sont des valeurs en hausse.
  • Selon le projet, il est utile de se concentrer sur un seul outil de curation afin d’en faciliter l’appropriation.

Les outils de la curation adaptés aux organisations

1- Outils dédiés à la curation utilisables en entreprises

  1. Scoop-It est le spécialiste de la curation pour les professionnels et les organisations.
  2. Curata offre une grande palette de service de curation pour les organisations.
  3. Evernote propose un service de partage public ou privé de contenus commentés ou non, avec des tags.
  4. Learnist est spécialement dédié à la diffusion publique de curation organisée par thématique d’apprentissage.

2- Les outils de curation grand public

  1. Pearltrees offre une interface innovante pour classer et naviguer dans les contenus.
  2. Delicious regroupe lien RSS et articles avec tags pour classement.
  3. FlipBoard disponible sur mobile, facilite la lecture d’articles et le classement en thématiques publiques
  4. Zite disponible sur mobile, facilite la lecture d’articles et le classement en thématiques publiques
  5. Netvibes propose une plateforme de partage des sources.
  6. List.ly facilite la création de listes publiques.
  7. Pinterest est un outil de curation visuelle public.
  8. Facebook Page vise le partage aux clients et au grand public.
  9. Google+Page vise le partage aux clients et au grand public.

3- Outils de curation de nouvelles en temps réels ou vidéos

  1. Twitter est public, facile d’emploi, le partage est immédiat, permet les discussions pour commenter.
  2. Storify est intégrable à des pages de sites web. Très utile pour une curation publique.
  3. PaperLi compose automatiquement sous forme de journal des contenus retenus selon des critères déterminés.
  4. YouTube Channel permet de regrouper les meilleures sources vidéos (tutoriels, conférences, cours, démos, etc.).

Cartes tendances

About these ads

34 réponses à “La curation de contenus pour accélérer le développement des talents

  1. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  2. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  3. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  4. Pingback: CEPI MANAGEMENT | La curation de contenus pour accélérer le développement des talents·

  5. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  6. Excellent article. Je pense que la curation est une tendance importante compte tenu du problème d’infobésité et de pollution que l’on connaît sur le web. Je t’invite Jean-Baptiste à aller faire un tour chez https://www.spundge.com/ pour y découvrir un outil de curation formidable. Tu m’en donneras des nouvelles.

  7. Pingback: Excellent post / la #curation 2 #contenus pour ...·

  8. Pingback: La curation de contenus pour accélérer le développement des talents | Lydia GraciaLydia Gracia·

  9. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  10. Pingback: Les applications recrutement du futur | Futurs Talents·

  11. Pingback: La curation de contenus pour accélérer le développement des talents | Sivva·

  12. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  13. Pingback: Curation HK42 | Pearltrees·

  14. Pingback: Curation | Pearltrees·

  15. Pingback: La curation de contenus pour accélérer le développement des talents | SoShake·

  16. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  17. Pingback: SLOW MADE et FUTUR | Pearltrees·

  18. Pingback: La curation pour accélérer le d&e...·

  19. Excellent article merci beaucoup !
    Juste en matière de formation sur ce sujet , savez vous qui pourrait intervenir sur paris ?

  20. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  21. Pingback: La curation de contenus pour accélérer le développement des talents | Websito-thèque : ressources numériques d'autoformation·

  22. Pingback: La curation de contenus pour accélérer le développement des talents | xxmasx·

  23. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  24. Pingback: Km | Pearltrees·

  25. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  26. Pingback: La curation de contenus pour accélérer le développement des talents | e-gov innovation et dialogue citoyen·

  27. Pingback: Web marketing | Pearltrees·

  28. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  29. Pingback: La transformation numérique de la formation professionnelle | Futurs Talents·

  30. Pingback: La curation de contenus pour accél&eacut...·

  31. On aurait pu également citer une plateforme de curation de contenu en français : Shareezy.com qui est bien fait et très simple d’utilisation. Personnellement je le trouve un peu plus pratique que Scoop.it qui est malgré tout plus abouti.

  32. Pingback: 10 habiletés de managers qui font du bien à la marque employeur | Futurs Talents·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s