Ce que le syndrome Kodak va aussi faire disparaître

On vous aura prévenu !

Kodak, Virgin, BlockBuster, PagesJaunes ont été aveugles. Ces entreprises ont disparu ou presque. Pourtant, l’impact de l’économie digitale était prévisible dès 1995. Ainsi, la roue tourne, les dinosaures disparaissent et Darwin a toujours raison. Ceux qui s’adaptent le mieux survivent. Avant de dire qu’il est trop tard, voici 7 disparitions évidentes d’ici 2025. Plus que des prédictions futuristes pour quelques illuminés, ces tendances en disent beaucoup pour ceux qui veulent les entendre. Les dés sont jetés ! Serez-vous touchés par le syndrome Kodak ?

Tout ceci va disparaître

1- Les supports d’écriture et de transaction vont disparaître.

  • Le papier : Que ce soit les journaux, les titres de transports ou les billets de spectacles, les cartes postales, les enveloppes, les cahiers scolaires, les brochures touristiques, les cartes d’affaires, tout va disparaître ! A part les beaux livres, le papier-peint et le papier toilette, l’usage du papier est en déclin constant.
  • Les supports numériques : Les disques CD, les cartes mémoires, les clés USB, les disques durs, les cartes flash, tout va disparaître. Le tout sera englouti par les terminaux mobiles de type « Phablet« , jumelés au « Cloud Computing » (informatique infonuagique). Et très rapidement, les « Wearable Devices » (terminaux digitaux intégrés aux vêtements) engloutiront à leur tour tous les gadgets que nous connaissons aujourd’hui.
  • Les codes et les mots de passe : Les cartes d’accès, les cartes bancaires, les cartes d’identité, les digicodes de portes d’entrée seront remplacés par des données biométriques (visage, empreintes digitales, yeux, voix, vaisseaux sanguins). Vous devenez le support d’identification.
  • La monnaie et le porte monnaie : Finis les pièces et les billets. Finis les cartes de paiement et le porte-monnaie. Les transactions se feront par paiement sans contact « Near Field Communication » via votre terminal mobile. Mieux, le « Bit-Coin« , ou monnaie virtuelle transnationale a vu le jour et pourrait devenir un standard pour remplacer les euros et les dollars.

2- L’ignorance va disparaître. Si, si !

  • Ne pas être connecté : Bientôt, les grands joueurs de l’Internet et des télécommunications rendront l’Internet mobile disponible partout sur la planète et pour tous. Le marché  augmentera alors de 5 milliards d’individus. Consultez les ambitions « philanthropiques » du projet de Google et celui de Facebook à ce sujet.
  • Se perdre : Ne pas être géolocalisable deviendra impensable, que l’on soit dans une ville ou un désert. Avec la réalité augmentée, vos lunettes ou votre montre ajouteront une couche d’informations sur l’image du lieu captée par votre appareil pour vous guider.
  • Ne pas trouver, ne pas savoir : Avoir accès à des sources d’information et de formation de qualité devient ridiculement facile. En plus des moteurs de recherche connus depuis 15 ans, Youtube Channel, Khan Academy, les MOOC et les autres écoles et contenus éducatifs en ligne, il devient très simple d’acquérir des connaissances de base. On parle d’ « Active learner« . L’orientation  professionnelle et l’exploration de son milieu deviennent très simples à faire depuis son salon.
  • Demeurer incompétent : Avec les applications de mesures biomédicales et les diagnostics en ligne, les médecins (comme toute autre profession touchant un domaine du grand public) devront faire face à des clients très bien informés. Les recommandations en ligne, le « Social Rating » et la transparence des sites de référence sélectionneront les meilleurs professionnels et les meilleurs services. Professionnels, attention à votre e-réputation ! Mettez vos compétences à jour.
  • Ne pas s’engager comme citoyen : Être interpellé par une cause ou un enjeu qui vous touche directement dans votre réseau d’amis permet de mobiliser rapidement un groupe ou une foule. Les soulèvements et les oppositions sont plus réactifs et ont un potentiel accru de viralité. Les groupes de pression, syndicats, associations, partis politiques, organismes caritatifs ou toutes autres organisations officielles ou secrètes cherchent à les utiliser.
  • Ne pas écouter les objets : Les objets de notre quotidien seront communicants. Un produit en supermarché détaillera sa fiche d’identification sur votre smartphone pour en connaître l’origine, les conditions de production et les valeurs nutritionnelles. L’Internet des objets permettra à votre habitat intelligent « Smart House« , votre voiture ou votre bureau d’interagir avec votre terminal mobile. Ils se synchroniseront avec vous (rythmes, besoins, activités, budgets, sentiments). Si on y ajoute les robots, les personnes pourraient recevoir une aide quotidienne en fonction des paramètres détectés. Même votre voiture va devenir autonome. L’ère des capteurs, des senseurs et des robots est arrivée.
  • Sous-exploiter les données : La digitalisation permet de produire et de traiter des données en quantité phénoménale. L’exploitation des données ouvertes « Open Data » avec le « Big Data » permet aux villes et aux organisations de devenir intelligentes et développer de l’intelligence d’affaires.

3- L’anonymat va disparaître (ou presque).

  • Demeurer inconnu : Avec la frénésie des photos personnelles et des photos de famille tagguées avec votre identification et maintenant la reconnaissance faciale, il deviendra difficile de conserver son image secrète.
  • Se faire oublier : Vos commentaires, vos photos et vos vidéos sont enregistrées pour longtemps sur le web. Pensez-y à deux fois avant de devenir une personnalité publique.
  • Garder un territoire secret : Plus aucun lieu sur terre (mars et la lune compris) ne sera pas cartographié, photographié ou « Geotagged« . Finie la belle piscine secrète en arrière de votre bungalow ! Les impôts seront connectés aux bases de données ouvertes (Open Data) pour détecter les taxes foncières. C’est d’ailleurs déjà le cas depuis 15 ans avec les photos satellites pour les surfaces agricoles cultivées subventionnées.

4- Les délais d’attente vont disparaître.

  • Attendre en classe que le professeur termine son cours :  Les élèves en classe qui écoutent patiemment un professeur répéter son cours, c’est du passé ! Les élèves apprendront chez eux et feront les devoirs à l’école. Le rôle des professeurs sera transformé pour devenir des concepteurs de contenus éducatifs interactifs et des coachs d’apprentissage et de motivation.
  • Faire la file d’attente : Les pertes de temps pour retirer un document administratif, pour traverser une ville ou pour aller à un spectacle, c’est aussi fini. Les services et la distribution de produits qui n’offrent pas une expérience d’achat stimulante devront aider leur client à bien gérer leur temps. Même les transports en communs cherchent à vous conseiller comment réduire le temps de parcours de vos déplacements. Téléchargez l’application Waze indicatrice du trafic selon les données fournies par les usagers.
  • Attendre son programme télé à une heure fixe : Les contenus culturels sont multi-diffusés et consommés à la demande (On Demand, Streaming). Ce qui augmente la viralité et les visionnements par le plus grand nombre. Bienvenue dans l’ère du temps réel.

5- Les ressources sous-utilisées ne le seront plus.

  • Immobiliser des commodités : Les locaux, les chambres, les places de stationnement, les voitures, les espaces de stockage, les outils de production, le matériel de bricolage semi-professionnel et tout autre équipement professionnel seront cartographiés et réservables en ligne. AirBnB est un bon exemple de création d’un marché de locations entre particuliers. Toute une économie du partage et de l’optimisation des ressources se crée (Sharing Economy).
  • Ne pas employer les talents : Les Ressources Humaines à la recherche de talents et de connaissances spécifiques pourront scanner rapidement les banques de données de candidats à la recherche de la perle rare. L’emploi de ces ressources sera plus fluide avec un marché de plus en plus transparent. La détection et l’évaluation des talents et du potentiel deviendront des données accessibles en ligne et payantes. Les candidats s’y seront inscrits dans le but de maximiser leur valeur sur le marché de l’emploi.

6- Les organisations autistes vont faire banqueroute

  • Rester silencieux : Devant les commentaires et les recommandations des clients, les entreprises qui pratiquent le mutisme, sans plan de communication et sans réponse rapide aux clients, aux candidats, aux partenaires et aux employés seront fragilisées. L’écoute et la veille des avis et des discussions sont faciles à réalisées et deviennent une clé pour servir proactivement les clients. TripAdvisor, RateMyEmployer, GlassDoor sont de bons exemples de modèles d’affaires basés sur l’avis social.
  • Maintenir les silos organisationnels : La collaboration est un défi d’intelligence et d’agilité organisationnelle pour maximiser les ressources. Sans ce levier de performance, elles seront moins réactives et plus gourmandes en ressources que leurs concurrentes. Le « Co-working« , la « Co-création« , l’interdépendance partenariale, les alliances et l’implication des clients dans la conception et la mise en marché des produits et service seront les bases de nouvelles approches et nouvelles frontières des organisations. Ce sont les signes d’une complexification des organisations mais aussi d’une gestion économe des ressources.
  • Financer la recherche et des projets seul : Financer de la recherche fondamentale ou appliquée est de plus en plus coûteux alors que l’effort d’innovation est devenue une variable clé de performance. Mutualiser les efforts entre organisations, faire de l’ « Open Innovation » ou impliquer les ressources professionnelles externes avec du « Crowdsourcing » ou « Crowdfunding » deviennent des avenues ingénieuses. Innocentive est un exemple à découvrir.

7- Le marketing de masse va disparaître

  • Les publicités génériques : Les pages de site web et les publicités non personnalisées sont inefficaces et de plus en plus non souhaitées par les téléspectateurs et les internautes. Ils ont la télécommande frénétique. Ils veulent des contenus ciblés et pertinents. Le marketing personnalisé et le « Real Time Marketing » prenant en compte votre profil de consommateur pour vous proposer des messages publicitaires ciblés sont en pleine croissance. Bienvenue dans l’ère de l’hyper-personnalisation.
  • L’offre standard : Avec la richesse des bases de données, les organisations peuvent tirer des conclusions rapides sur les meilleurs offres produits et services à proposer aux clients. Prix, quantité, saisonnalité, arguments publicitaires, type d’acheteur, toutes les variables sont identifiables pour définir une offre spécifique à chaque segment, au bon moment. Mieux, les produits et services sont configurables à la demande pour casser le modèle du produit standard industriel de masse.

Les cartes tendances

Les cartes tendances présentées ci-dessus font référence aux concepts et tendances de cet article.

Les cartes tendances sont utilisées dans les articles de ce blogue pour identifier et répertorier les nombreuses tendances qui mettent en mouvement notre monde. Chacune des cartes tendances (Trends Cards) possède un numéro unique d’inventaire. Elle est thématisée avec l’un 6 thèmes suivants  : Life, Psy, Biz, Tech, Work ou Sci.

Elles sont présentées en anglais afin de couvrir toutes les cultures et de capter les tendances émergentes des pays anglophones.

Les tendances créent et détruisent

Qui a dit que l’on vit dans un monde immobile et sans perspective ?

Souvent les tendances annoncent ce qui va s’ajouter et ce qui va être transformé. On lit moins souvent ce qu’elles vont faire disparaître. Pourtant, elles conditionnent les ruptures économiques, les effondrements de certains pans de l’économie et les nouvelles opportunités.

En analysant l’impact de chacune de ces disparitions dans votre entreprise et votre secteur d’activité, il est possible d’orienter vos investissements et votre innovation.

Les tendances sont des ferments qui transforment la matière. Sans pouvoir exactement dire ce qu’elles produiront ; une chose est sûre, elles produisent un effet.

Alors vive l’obsolescence pour créer des richesses et de l’intelligence avec toujours moins de ressources.

13 réponses à “Ce que le syndrome Kodak va aussi faire disparaître

  1. Pingback: Ce que le syndrome Kodak va aussi faire dispara...·

  2. Pingback: Tendances | Pearltrees·

  3. Pingback: Tout ceci va disparaître ... | La r&eacut...·

  4. Pingback: Ce que le syndrome Kodak va aussi faire dispara...·

  5. Pingback: Ce qu'il faut retenir cette semaine 13_09_13 | Pearltrees·

  6. Pingback: Ce qui va disparaître et ce qui va évoluer » In scholam - Pédagogie, technologie et administration scolaire·

  7. Pingback: Micro is Beautiful | Futurs Talents·

  8. Pingback: Ce qui va disparaître et ce qui nous attend … » Le bric-à-brac d'un CP en Beauce·

  9. Pingback: Futurama Remix 2014 – Le futur au travail | Futurs Talents·

  10. Pingback: Les nouveaux modèles d’affaires | Le point de chute·

  11. Pingback: Ces innovations de rupture vous feront-elles perdre votre emploi ? | Futurs Talents·

  12. Pingback: La transformation numérique de la formation professionnelle | Futurs Talents·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s